L'ombre du vent


Livre acheté par pure impulsion au détour des étals d'un bouquiniste parisien. Trois heures et demies de train à tuer, des mois que plusieurs amis me conseillaient de le lire, c'est désormais chose faite.

De quoi ça parle ?

Dans la Barcelone de l'après-guerre civile, " ville des prodiges " marquée par la défaite, la vie difficile, les haines qui rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon - Daniel Sempere, le narrateur - dans un lieu mystérieux du quartier gothique : le Cimetière des Livres Oubliés. 

L'enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d'occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y " adopter " un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l'entraîner dans un labyrinthe d'aventures et de secrets " enterrés dans l'âme de la ville " : L'Ombre du vent.

Mon avis

Attention, gros gros coup de coeur ! Vous voilà prévenus... ;)

Un livre qui parle de livres. Il est vrai que ça commençait plutôt très bien. Dès les premières lignes, j'ai été happée par le style de l'auteur, qui nous plonge dans l'ambiance aussi doucereuse qu'angoissante de la Barcelone d'autrefois. Un monde hispanique que je connais très peu mais auquel Carlos Luiz Zafon a su conférer une profondeur rare en distillant un esprit gothique et mystérieux à chaque coin de page. 

L'histoire qui prend forme au fil du livre est enveloppante, envoûtante. Elle mêle de sublimes descriptions à une enquête menée tambours battants, au point que les pages défilent à une vitesse folle. A la recherche d'un mystérieux auteur, nous suivons le héros à travers les ruelles de la ville, poussons avec lui les portes des maisons cossues comme celles des petits commerces ou des manoirs abandonnés, dans une exploration extrêmement détaillée et passionnante.

Au delà de Daniel, jeune homme à la personnalité riche et intrigante, tous les personnages secondaires sont très étudiés et apportent du relief à l'histoire, que ce soit par des ressorts comiques qui apaisent un peu la tension omniprésente ou en ouvrant de nouvelles perspectives et de nouveaux objectifs au héros.

Le livre en tant qu'objet est lui aussi presque un personnage de l'histoire, tant le respect de la littérature, sa force, sa puissance et son impact dans la réalité se ressent tout au long du roman. 

L'intrigue avance de manière fluide et équilibrée et possède de nombreux rebondissements qui nous tiennent en haleine : chaque nouvelle découverte donne lieu à de nouvelles questions, qui entraînent le héros toujours plus loin dans le passé et aux confins du réel, afin de retisser les liens qui unissent tous les personnages entre eux. Saga familiale, fiction historique, roman fantastique, thriller gothique... L'Ombre du Vent rassemble de nombreux styles, sans ôter à aucun d'eux leur pertinence. L'auteur mêle l'amour des mots et la rage des hommes avec un doigté impeccable, jusqu'à l'apogée des dernières pages.

Conclusion

"L'Ombre du Vent" est véritablement un bijou qui m'a comblée tant par son rythme haletant qui nous emprisonne et nous empêche de le reposer jusqu'au dénouement que par la qualité de son écriture qui fait de chaque paragraphe un pur plaisir littéraire à déguster. Je me suis empressée d'acheter les deux autres opus de la saga, "Le jeu de l'ange" et "Le prisonnier du ciel". Chroniques à venir très bientôt ! ;)


L'ombre du vent - Carlos Luiz Zafon
Editions Pocket
ISBN 978-2266233996

0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

En cours de lecture...

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?
Double chromosome X, 25 ans et quelques. Bretonne exilée sur les bords de la Garonne. Rat de bibliothèque. Journaliste à ses heures. Perdue. Née en hiver, sous la neige. Perfusée au thé à la vanille. Utopiste. Un peu trop cynique. Le cerveau en surchauffe permanente.