Sur ma peau

© Pixabay - cc

Comme beaucoup, j'ai vu et adoré le film "Gone Girl" sorti il y a quelques mois. Un thriller implacable, original et haletant jusqu'à la dernière minute, un huis-clos angoissant, une situation qui se retourne sans cesse, bref, un petit bijou du genre.

J'ai rapidement voulu en savoir davantage sur l'auteur à l'origine du roman derrière le film. Mais pas question de m'attaquer directement au livre "Les apparences", je préférais me laisser le temps d'oublier un peu l'intrigue avant de m'y replonger. 

J'ai donc choisi "Sur ma peau", un autre roman de la bibliographie de l'auteur, dont l'intrigue m'a immédiatement séduite.

De quoi ça parle ?

La ville de Wind gap dans le Missouri est sous le choc : une petite fille a disparu. Déjà l'été dernier, une enfant avait été sauvagement assassinée… Une jeune journaliste, camille Preak, se rend sur place pour couvrir l'affaire. Elle même a grandi à Wind gap. Mais pour camille, retourner à Wind gap, c'est réveiller de douloureux souvenirs. À l adolescence, incapable de supporter la folie de sa mère, camille a gravé sur sa peau les souffrances qu'elle n'a pu exprimer. Son corps n'est qu'un entrelacs de cicatrices… On retrouve bientôt le cadavre de la fillette. Très vite, Camille comprend qu'elle doit puiser en elle la force d'affronter la tragédie de son enfance si elle veut découvrir la vérité…

Mon avis

Coïncidence ou pas, je tombe souvent sans le vouloir sur des livres dont le thème sous-jacent vient tirer à bout portant sur les peurs ou les faiblesses que je porte en moi. Ce thriller de Gillian Flynn ne fait pas exception. Que le personnage principal soit une jeune journaliste ayant fui sa ville d'origine n'arrange probablement rien, et lire ce livre aura été éprouvant psychologiquement de la première à la dernière page. 

Ici, au delà des meurtres d'enfants atrocement commis, la violence suinte par tous les pores. La ville, ses habitants, l'ambiance doucereuse et faussement détachée qui règne dans la maison familiale de Camille... tout se complète pour créer une atmosphère immédiatement dérangeante. Le contraste est frappant entre la jeune femme qui arrive d'une mégalopole connectée au monde d'aujourd'hui et cette bourgade du Missouri anachronique, aux moeurs statiques et perverses. 

Mais l'antagonisme s'arrête là. Car contrairement à de nombreux thrillers où l'horreur s'invite au plus près de la normalité, ici, tout est vicié jusqu'à la moelle dès le départ. Pas d'héroïne vertueuse et saine d'esprit tentant de démêler les trames d'un psychopathe, mais une jeune fille brisée pour qui mener à terme l'enquête dans ce cadre familier devient la seule et unique catharsis possible. Le fil de l'histoire se déroule au creux des blessures que Camille inflige à son corps, avec lequel elle entretient un rapport aussi fragile que ses relations avec le monde extérieur. Un monde quasi-totalement féminin, qui dépeint les psychoses et les manipulations du "sexe faible" sur plusieurs générations. 

Cependant, malgré une trame de fond et un décor extrêmement fouillés, l'intrigue a du mal à avancer, et l'on se lasse parfois que l'enquête passe au second plan pour laisser libre cours au développement de l'emprise qui se referme sur l'héroïne. Son déclin physique finit de nous plonger dans une angoisse froide, à mesure que les liens se tissent entre l'histoire familiale et la sordide réalité. 

Par ce procédé, l'auteur nous mène assez rapidement sur la piste du tueur, ce qui pourrait ôter une certaine consistance au roman mais heureusement, le suspense parvient à se maintenir jusqu'à l'ultime dénouement. 

En conclusion

"Sur ma peau" est un thriller glaçant qui se concentre davantage sur la violence du retour aux sources que sur l'enquête policière à proprement parler. Une lecture dont on sort ébranlé, menée par un style dont la simplicité confère aux actes toute leur ignominie. 



Sur ma peau - Gillian Flynn
Editions Le Livre de Poche
ISBN : 978-2253120704




0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

En cours de lecture...

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?
Double chromosome X, 25 ans et quelques. Bretonne exilée sur les bords de la Garonne. Rat de bibliothèque. Journaliste à ses heures. Perdue. Née en hiver, sous la neige. Perfusée au thé à la vanille. Utopiste. Un peu trop cynique. Le cerveau en surchauffe permanente.