Nos étoiles contraires

© Temple Hill Entertainment

Nos étoiles contraires - John Green
Editions Nathan 
ISBN : 978-2092543030

Qui dit retour chez les parents pour un week-end dit retrouvailles avec ma petite soeur de 15 ans et donc pillage de sa bibliothèque ! (j'ai la chance qu'elle lise autant que moi au même âge et donc qu'elle ait de nombreux nouveaux romans à me proposer à chaque fois...)

Entre deux repas familiaux, j'ai entamé un marathon de lecture, en commençant par ce fameux roman dont elle me parle depuis une éternité et que, malheur, je n'avais toujours pas lu : Nos étoiles contraires, de John Green. Oui oui, le best-seller-adapté-en-film-trop-génial-mon-dieu-il-faut-que-tu-l'achètes.

Bon, je ne vous cache pas que je partais avec un a priori plutôt (très) négatif, le dernier roman Young Adult qu'on m'avait vendu de cette manière étant Twilight... Heureusement ici, on en est loin, très loin.

De quoi ça parle ?

Hazel, 16 ans, est atteinte d'un cancer en phase terminale. Sa mère la pousse à se rendre à un groupe de soutien pour adolescents malades. Là bas, elle rencontre Augustus, un garçon de son âge en rémission, qui partage le même humour et un goût certain pour la littérature.  Entre les deux adolescents, l'attirance est immédiate.

Mon avis

J'ai été très agréablement surprise. Par le style, l'intelligence du récit et des personnages, mais aussi les références culturelles toujours très pertinentes (ce qui selon moi est vraiment un atout dans un roman jeunesse)... 

Malgré le sujet à la fois terriblement banal et délicat du roman, pas de pathos ou d'envolées lyriques, mais au contraire un recul et une joie de vivre renversants. Un humour très cynique, aussi. Je me suis surprise à penser que si j'avais moi-même eu 16 ans à la sortie de ce bouquin, j'aurais sûrement fait partie de celles qui recopient des extraits entiers de chapitres pour en faire leur mot d'ordre... 

Mais j'ai surtout été touchée par la force de caractère et la finesse des personnages, dont l'étendue des paradoxes fait l'entièreté et la beauté. 

En conclusion 

Aussi étrange que cela puisse paraître, ce livre m'a apporté beaucoup de sérénité. Il fait partie des romans carthartiques que l'on ne peut que conseiller à ceux qui traversent une période de doute sur la valeur de la vie. Qu'il ait été écrit et pensé à destination des adolescents est une chance incroyable. J'aurais sincèrement aimé qu'on me le glisse entre les mains il y a quelques années... 



0 commentaires:

Enregistrer un commentaire

 

En cours de lecture...

Contactez-moi

Nom

E-mail *

Message *

Qui suis-je ?

Qui suis-je ?
Double chromosome X, 25 ans et quelques. Bretonne exilée sur les bords de la Garonne. Rat de bibliothèque. Journaliste à ses heures. Perdue. Née en hiver, sous la neige. Perfusée au thé à la vanille. Utopiste. Un peu trop cynique. Le cerveau en surchauffe permanente.